Base de données musicale

Musicien

Mick Box

Date de naissance 8.6.1947 à London, England, Grande-Bretagne

Mick Box

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Michael « Mick » Box (né le 9 juin 1947 à Walthamstow, Angleterre) est le guitariste du groupe Uriah Heep. Après avoir fait partie de "The Stalkers" et "Spice", Il est le seul membre fondateur de Uriah Heep présent depuis l'origine, c'est-à-dire depuis 1969.

Biographie

Sa jeunesse

Mick Box de son vrai nom, Michael Frederick Box, vit le jour le 9 juin 1947 dans la ville de Walthamstow dans le nord-est de Londres. Sa jeunesse fut bercé par l'écoute des pionniers du rock tel que Elvis Presley, Chuck Berry ou Little Richard[1]. En tant que fan du club de football desTottenham Hotspurs[2], il commença à jouer au foot pour son équipe de l'école, puis des London Schoolboys mais tout alla de travers et il se mit à apprendre la guitare. Si au début, il s'intéressa d'abord aux guitaristes de jazz, il se tourna rapidement vers Buddy Holly et Eddie Cochran puis vers les Beatles, les Rolling Stones, Les Who[2]. Son père mourut quand il était encore très jeune et il fut élevé par sa mère qui assura son soutien lorsqu'il voulut se lancer dans une carrière musicale[2].

Débuts musicaux

Il forma en 1965 son premier groupe appelé "The Stalkers" ("Les traqueurs"), un Beat Band[3].

En 1967, David Byron rejoint le groupe qui commença à tourner intensément localement. Voulant devenir professionnels, ils changent le nom du groupe et deviennent "Spice" et sous la bienveillance de Gerry Bron et sa société de production, Hit Records Productions, ils signent un contrat d'enregistrement avec United Artists[3]. Un seul single, "What About the Music/In Love" (référence UP2246) verra le jour le 29 novembre 1968[4]. La chanson de la face B, "In Love", est signée par Mick Box et David Garrick (Garrick est le vrai nom de David Byron). Ce single est devenu une rareté depuis mais on peut retrouver ces deux titres dans le coffret d'Uriah Heep, A Time of Revelation - 25 Years On...[5] sorti en 1996. D'autres titres furent enregistrés à cette époque, on peut en retrouver certains dans la compilation d'Uriah Heep sortie en 1994, "The Lansdowne Tapes"[6].

De Spice à Uriah Heep

"Spice" tourna régulièrement dans le circuit des clubs[7], devenant un permanent du Marquee Club de Londres[3]. Le groupe commença à enregistrer son premier album sous le nom de "Spice" mais leur manager et producteur Gerry Bron leur trouva un nouveau nom et "Spice" devint Uriah Heep[1]. Peu de temps après Ken Hensley (ex- The Gods) rejoint le groupe pour finir l'enregistrement de Very 'eavy... Very 'umble.

À partir de là, Mick Box consacra la majorité de sa vie musicale à Uriah Heep, enregistrant en un peu plus de quarante ans de carrière, 24 albums studios, de nombreux albums en public (sans compter les innombrables compilations) pour une vente d'environ, quarante millions d'albums dans le monde entier[8]. Il joua aussi dans 53 pays lors des tournées de Uriah heep[9].

Vie privée

Mick Box vit dans le nord de Londres avec sa femme Sheila, son fils Romeo (né en 2001) et son chien, un braque hongrois à poil court nommé Elvis[1]. Il est aussi le père d'un autre fils appelé Myki (né en 1978) qui est batteur et vit aux USA[10]

Mick est aussi impliqué dans des œuvres caritatives notamment pour le cancer au sein de l'association Cancer Research UK[1].

Ses guitares

Sa première guitare fut une Telston que sa mère lui acheta chez un prêteur sur gage de Walthamstow. Elle coûta à cette époque dix livres sterling et dix pence, ce qui fut une grosse dépense pour sa mère[2]. Elle figure encore toujours dans sa collection de guitares[11]. Il en possède une quarantaine disséminées de par le monde, notamment dans sa famille en Australie, aux États-Unis où en France[1].

Dès les débuts de Uriah Heep, Mick utilisa des guitares du fabricant américain Gibson, principalement des Les Paul mais aussi des SG et Gibson ES-335.

Il fut sponsorisé un temps par Washburn (électriques et acoustiques) et par Yamaha (modèle Pacifica entre autres).

Il possède maintenant ses propres guitares fabriqués par le luthier canadien Carapelli Guitars[12] principalement le modèle Signature Mick Box et la S4.

Côté guitares acoustiques, on trouve les Martin (D-35) mais aussi des guitares du luthier tchèque Furch Guitars (en) et du luthier anglais Fylde Guitars (en).

Il possède aussi des guitares Fender Stratocaster, Aria, Peavey, Charvel, Ruokangas guitars (en), Epiphone etc[11]...

Il cite régulièrement Jeff Beck comme étant son guitariste préféré[1]

Ses influences

Dans ses influences Mick Box cite Barney Kessel, Django Reinhardt, Les Paul et Mary Ford, Tal Farlow et Jeff Beck[13]

Dans une interview donnée au magazine Goldmine, le 11 décembre 2013, Mick Box cite les 10 albums qui ont changé sa vie et sans lesquels "il ne pourrait pas vivre"[14].

Discographie

Avec Spice

  • What About the Music/In Love (45 tours) (1968)

Avec David Byron

  • Take No Prisonners (1975)

Avec Uriah Heep

  • Hors compilations

Albums studios

  • Very 'eavy... Very 'umble (1970)
  • Salisbury (album) (1971)
  • Look at Yourself (1971)
  • Demons and Wizards (1972)
  • The Magician's Birthday (1972)
  • Sweet Freedom (1973)
  • Wonderworld (album) (1974)
  • Return to Fantasy (1975)
  • High and Mighty (album) (1976)
  • Firefly (1977)
  • Innocent Victim (1977)
  • Fallen Angel (1978)
  • Conquest (1980)
  • Abominog (1982)
  • Head First (1983)
  • Equator (1985)
  • Raging Silence (1989)
  • Different World (1991)
  • Sea of Light (1995)
  • Sonic Origami (1998)
  • Wake the Sleeper (2008)
  • Into the Wild (2011)
  • Outsider (2014)

Albums enregistrés en public

  • Uriah Heep Live (1973)
  • Live at Shepperton '74 (1986)
  • Live in Europe 1979 (1986)
  • Live in Moscow (1988)
  • Spellbinder Live (1996)
  • Live on the King Biscuit Flower Hour (1997)
  • Future Echoes of the Past (2000)
  • Acoustically Driven (2001)
  • Electrically Driven (2001)
  • The Magician's Birthday Party (2002)
  • Live in the USA (2003)
  • Magic Night (2004)
  • Official Live Bootlegs (2009)
  • Live at Sweden Rock Festival 2009 (2010)
  • Live in Budapest, Hungary (2010)
  • Live in Kawasaki, Japan (2011)
  • Live in Brisbane, Australia (2011)
  • Live in Armenia (2011)
  • Wolwerhampton Official Bootleg (2011)
  • Live in Athens, Greece 2011 (2012)
  • Live at the Rock of Ages Festival (2013)

Autres participations

  • Guest sur le titre "Lady in Black", reprise du groupe roumain Iris sur l'album "Mătase albă" (2002)
  • Guest sur l'album "Back to the Future" du groupe suédois "Spearfish", enregistré en partie pendant le Sweden Rock Festival 2003.

Références

Liens externes


Dernière modification de cette page 28.07.2020 19:28:28

Récupérée de Mick Box de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.