Eddy Louiss

Eddy Louiss

nato il 12.5.1941 a Paris, Île-de-France, Francia

morto il 30.6.2015 a Poitiers, Poitou-Charentes, Francia

Links www.eddy-louiss.com (Francese)
www.allmusic.com (Inglese)

Purtroppo non disponiamo ancora d'alcuna biografia in lingua italiana.

Eddy Louiss

Da Wikipedia, l'enciclopedia libera

Eddy Louiss né le 2 mai 1941 à Paris et mort le 30 juin 2015 à Poitiers, est un organiste, chanteur et pianiste de jazz français.

Biographie

Jeunesse et débuts

D'ascendance martiniquaise, Eddy Louiss nait à Paris, le 2 mai 1941, dans une famille de musiciens. Son père Pierre Louiss est trompettiste[1]. Eddy étudie lui-même la trompette, le piano et, à l'adolescence, joue dans l'orchestre de son père[2]. Au début des années 1960, il joue du piano dans des boites à Paris tout en poursuivant ses études. Il chante aussi avec le groupe musical les « Double Six » (avec sa fondatrice Mimi Perrin, Roger Guérin, Ward Swingle et Christiane Legrand, la sœur de Michel Legrand)[2].

Ajoutant l'orgue à sa palette instrumentale, Louiss joue, dans les années 1960, avec Johnny Griffin, Art Taylor, Dizzy Gillespie et Stan Getz[2]. À la fin de ces années, il fait partie du trio de Kenny Clarke avec René Thomas et enregistre aussi avec Barney Kessel. Eddy Louiss joue et enregistre aussi avec Claude Nougaro[2], Jane Birkin, avec Henri Salvador et bien d'autres. Il forme un big band, Multicolor Feeling, avec lequel il réalise de nombreuses tournées dans toute l'Europe. Il a joué également en duo avec Michel Petrucciani et Richard Galliano.

Jean-Claude Brisson, Jean-Louis Cavalier, Bernard Dumont et Robert Rea réalisent Blues, Blanc, Rouge, un documentaire en couleur sur le musicien, d'une heure et vingt minutes, sorti en 1977. On y voit et on y entend Eddy Louiss, jouant et improvisant à l'orgue, dans différents lieux et chez lui, témoignant aussi longuement de son engagement dans le jazz.

Dernières années et décès

En 2006, Eddy veut respecter ses engagements malgré des problèmes de santé. Le concert du 8 août 2006 au festival Jazz in Marciac marque le début d’une période de combat. Il est amputé du pied gauche, une longue période de rééducation difficile commence. Il se bat et son entourage aussi.

Le coffret D’un jour à l’autre, sorti en 2009, annonce son retour. Cette réédition remastérisée contient notamment Histoire sans parole, un album magnifique de 1978 presque inconnu car disparu en même temps que le distributeur de l’époque. On découvre dans ce coffret différentes facettes d’Eddy, Sang mêlé et Wébé dévoilent son intérêt pour la musique électronique, les deux albums de la MultiColor Feeling Fanfare nous montrent la joie d’Eddy à partager la musique.

L'année 2010 signe son retour sur scène, avec notamment la célébration de ses cinquante ans de carrière à l'Olympia, avec la renaissance de la Multicolor Feeling Fanfare de plus de 60 musiciens. Il enregistre l'album Taurorque et participe à la bande son du film Le Bruit des glaçons, de Bertrand Blier avec Jean Dujardin et Albert Dupontel.

Il avait collaboré auparavant avec Bertrand Blier en étant organiste auprès de Philippe Sarde, qui composa la bande originale de son film Beau-père en 1981[3].

En juin 2015, Eddy Louiss subit deux opérations à cause d'une cataracte[2]. Il succombe à l'occasion d'une troisième opération et décède au centre hospitalier universitaire de Poitiers le 30 juin, à l'âge de 74 ans[2].

Récompenses

  • 1995 : Victoires du jazz avec Michel Petrucciani dans la catégorie Album jazz instrumental de l'année pour Conférence de presse

Discographie non exhaustive

En tant que leader

  • Eddy Louiss Le Climb, 45T Véga, 1962
  • Eddy Louiss, Barclay, 1967. Réédition : Flomela, Dreyfus Jazz, 1996. (Réédition partielle, mais ajouts d'inédits postérieurs)
  • Eddy Louiss Kenny Clarke René Thomas, CY Records, 1968. Réédition : Eddy Louiss trio, Dreyfus Jazz, 1991
  • Eddy Louiss orgue, America, 1972. Réédition : Accord, 1988
  • Eddy Louiss orgue vol. 2, America, 1972; Réédition : Eddy Louiss, Bohemia After Dark, Universal, 2000
  • Combo, Goss Records, 1978
  • Histoire sans parole, Goss Records, 1979
  • Eddy Louiss Caraibes, Les Eléphants, Taureau, maxi 45t La Frette Music, 1983
  • Caraïbes, Goss Records, 1983
  • Sang mêlé, Nocturne, NTLP, 1987 (réédition en CD, NTCD, 1990)
  • Multicolor Feeling Fanfare, Nocturne, NTCD, 1989
  • Tabataba, Nocturne, NTCD, 1989
  • Multicolor Feeling Fanfare Live, Nocturne, NTCD, 1991
  • Wébé, Nocturne, NTCD, 1992
  • Louissiana, Initial, 1995
  • Sentimental Feeling, Dreyfus Jazz, 1999
  • Récit proche, Dreyfus Jazz, 2001

En tant que co-leader

  • Trio HLP, Humair, Louiss, Ponty, Polydor, 1968, vol 1 et 2. Réédition : Humair/Louiss/Ponty, vol. 1 et 2, Dreyfus Jazz, 1991.
  • Trio HLP Last set, All Life, 1968
  • Our Kind of Sabi, E. Louiss, Niels Pedersen, J. Surman, MPS, 1970
  • Grappelli-Louiss, Festival, 1970
  • Porgy and Bess, E. Louiss, I. Jullien, Riviera, 1972. Réédition : Universal, 2002
  • Live at Montreux, Louiss-Lubat-Engel Group, Disques Pierre Cardin, 1972
  • Blue Skies, Grappelli-Louiss, Musidisc 1993 (réédition CD)
  • Conférence de presse, E. Louiss, Michel Petrucciani, vol. 1 et 2, Dreyfus Jazz, 1995
  • Face to Face, avec Richard Galliano, Dreyfus Jazz, 2001
  • Ô Toulouse... Hommage à Claude, Louiss, Lubat, Trussardi, Vander, DR/Futur Acoustic, 2004
  • Ô Toulouse... Hommage à Claude (Live), Louiss, Lubat, Trussardi, Vander (Invités : Richard Galliano, André Minvielle), DR/Futur Acoustic, 2005

En tant que sideman

Avec Les Double Six
  • Les double six, Columbia 1960-1961. Réédition : Open (1981 et 1991)
Avec Bill Coleman
  • Sings and Plays 12 Negro Spirituals, Guilde Internationale du Disque, 1968
Avec Michel Colombier
  • Wings, AM Records, 1971
Avec André Condouant
  • Brother Meeting, DEBS, 1971. Réédition, DEBS, 1999 (Eddy Louiss au piano)
Avec Stan Getz
  • Dynasty, Getz, Louiss, Lubat, Thomas, Verve, 1971. Réédition : CD Verve, 1989
  • Stan Getz Quartet Live, Getz, Louiss, Lubat, Thomas, BluJazz, 1971
Avec Stéphane Grappelli
  • Satin Doll, Musidisc, 1972
  • Plays Cole Porter, Festival, 1976. Réédition : Jazz in Paris 2001
  • Joue G. Gershwin, Festival, 1978. Réédition : Accord, 1984
Avec Jimmy Gourley
  • Jimmy Gourley and the Paris Heavyweights, 52° Rue Est, 1984
Avec Daniel Humair
  • Surrounded, Mediartis, 1987
Avec Ivan Jullien
  • Blow!, Barclay, 1970
  • Paris Point Zero, Riviera, 1971
Avec Albert Mangelsdorff-John Surman
  • Room 1220, Konnex Records, 1993 (original datant de 1970)
Avec Jean-Claude Naude
  • Spécial Blend, Blue Swan (D), 1971
Avec Jean-Luc Ponty
  • Jazz Long Playing, Philips, 1964. Réédition : Jazz in Paris, 2000
Avec René Thomas
  • Guitar Genius vol. 2, AMC, 1992 (un inédit de 1970)

En accompagnateur de chanteursA

Avec Pierre Louiss
  • Creole Swing, FA, 1995
Avec Claude Nougaro
  • Une soirée avec Claude Nougaro, Olympia 1969 (Philips, 1969)
  • Sœur Ame (Philips, 1971)
  • Locomotive d'or (Philips, 1974)
  • Le disque d'or (Philips, s.d.)
  • L'enfant phare (Polydor, 1997)
Avec Henri Salvador
  • Henri Salvador en public, Discaz, 1980
Avec Charles Aznavour
Avec Barbara
Avec Nicole Croisille
Avec Serge Gainsbourg
Avec Eric Vincent
Avec Jacques Higelin

Notes et références

  1. Pierre Louiss (1908-1986), né à La Trinité (Martinique), avait changé la dernière lettre de Louise, son nom de famille d'origine. Voir : « Livret Frémeaux FA042 » (consulté le 13 juin 2017)
  2. « Mort de l'organiste de jazz Eddy Louiss », sur Le Figaro, 30 juin 2015 (consulté le 1er juillet 2015).
  3. Benoît Basirico - contact@cinezik.org, « Le Bruit des glaçons - la BO / Musique de Pascal Dusapin & Eddy Louiss... / - Soundtrack :: Cinezik.fr », sur www.cinezik.org (consulté le 17 février 2017)

Liens externes

Questa pagina è stata modificata l'ultima volta il 18.12.2018 22:15:45

Questo articolo si basa sull'articolo Eddy Louiss dell'enciclopedia liber Wikipedia ed è sottoposto a LICENZA GNU per documentazione libera.
In Wikipedia è disponibile una lista degli autori.