Christian Gailly

Date de naissance 1943 à Paris, Île-de-France, France

Date de décès 4.10.2013 à Paris, Île-de-France, France

Links www.leseditionsdeminuit.fr (Français)

Christian Gailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Christian Gailly
Genre Roman
Mouvement minimaliste

Christian Gailly, né à Paris en 1943 et mort dans la même ville le 4 octobre 2013, est un écrivain français.

Biographie

Christian Gailly tente de faire carrière en tant que saxophoniste de jazz, puis d'ouvrir un cabinet de psychanalyste. Il commence à publier au cours des années 1980[1],[2],[3].

Son roman L'Incident a été adapté au cinéma par Alain Resnais sous le titre Les Herbes folles en 2009.

Un soir au club, lauréat du prix du Livre Inter en 2002, vendu à 170 000 exemplaires, est adapté par Jean Achache[4],[5].

Nuage rouge, paru en 2000, remporte le prix France Culture[5]. Son dernier roman, Lily et Braine, est édité en 2010[6].

Et son dernier ouvrage est un recueil de nouvelles, La roue, et autres nouvelles, publié en janvier 2012[7].

Thèmes

Proche du courant minimaliste[3], il fait partie du groupe des éditions de Minuit auquel appartiennent entre autres Jean Echenoz, Jean-Philippe Toussaint et Christian Oster. Style rythmé et imbroglios absurdes sont la marque de fabrique de ses romans. Ses romans traitent principalement des amours impossibles, de la solitude, de la maladie et de la mort, mais aussi d'autres tragédies quotidiennes qu'il aborde sur un ton léger, parfois proche de la gaieté[8]. Ses écrits conservent toutefois un lien avec son amour de la musique, notamment le jazz, dans des romans comme Be-Bop et Un soir au club[9].

uvres

Romans et nouvelles

Tous les ouvrages de Christian Gailly sont publiés aux éditions de Minuit[10].

  • Dit-il, Paris, Éditions de Minuit, 1987, 192 p. (ISBN 978-2-7073-1146-7) 
  • K. 622, Paris, Éditions de Minuit, 1989, 128 p. (ISBN 978-2-7073-1299-0) 
  • L'Air, Paris, Éditions de Minuit, 1991, 160 p. (ISBN 978-2-7073-1373-7) 
  • Dring, Paris, Éditions de Minuit, 1992, 160 p. (ISBN 978-2-7073-1411-6) 
  • Les Fleurs, Paris, Éditions de Minuit, 1993, 96 p. (ISBN 978-2-7073-1468-0) 
  • Be-Bop, Paris, Éditions de Minuit, 1995, 192 p. (ISBN 978-2-7073-1514-4) 
  • L'Incident, Paris, Éditions de Minuit, 1996, 256 p. (ISBN 978-2-7073-1567-0) 
  • Les Évadés, Paris, Éditions de Minuit, 1997, 256 p. (ISBN 978-2-7073-1600-4) 
  • La Passion de Martin Fissel-Brandt, Paris, Éditions de Minuit, 1998, 144 p. (ISBN 978-2-7073-1645-5) 
  • Nuage rouge, Paris, Éditions de Minuit, 2000, 192 p. (ISBN 978-2-7073-1696-7). 
  • Un soir au club, Paris, Éditions de Minuit, 2001 (réimpr. 2002), 176 p. (ISBN 978-2-7073-1773-5). 
  • Dernier amour, Paris, Éditions de Minuit, 2004, 128 p. (ISBN 978-2-7073-1885-5) 
  • Les Oubliés, Paris, Éditions de Minuit, 2007, 144 p. (ISBN 978-2-7073-1977-7) 
  • Lily et Braine, Paris, Éditions de Minuit, 2010, 192 p. (ISBN 978-2-7073-2090-2) 
  • La Roue et autres nouvelles, Paris, Éditions de Minuit, 2012, 128 p. (ISBN 978-2-70732-1923) 

Essais

  • Vingt-troisièmes assises de la traduction littéraire (Arles 2006) : Paroles en musique, Arles, Actes Sud, Modèle:Coll. « Essais Littéraires », 2007, 244 p. (ISBN 978-2-7427-7201-8). 

Sur l'auteur

  • Elisa Bricco, Christine Jérusalem, Collectif, Christian Gailly, l'écriture qui sauve, Saint-Étienne, PU Saint-Etienne, Modèle:Coll. « Lire au présent », 2007, 184 p. (ISBN 978-2-86272-468-3) 
  • Elin Beate Tobiassen, La relation écriture-lecture : Cheminements contemporains, Paris, L'Harmattan, Modèle:Coll. « Critiques Littéraires », 2009, 179 p. (ISBN 978-2-296-10714-4) 

Notes et références

  1. Jean-Baptiste Harang, « Christian Gailly, entre le jazz et l'âge avoué », 10 janvier 2002, Libération
  2. Décès de l'écrivain Christian Gailly, 7 octobre 2013, AFP
  3. 3,0 et 3,1 Amaury da Cunha, « Christian Gailly : "La beauté n'est pas transmissible », 21 janvier 2010, Le Monde
  4. Olivier Delcroix, « Un soir au club, l'indomptable démon du jazz », 18 novembre 2009, Le Figaroscope
  5. 5,0 et 5,1 L'écrivain Christian Gailly est mort, 7 octobre 2013, Le Monde
  6. Jean-Louis Ezine, « Pour qui sonne le bugle : le dernier roman de Christian Gailly », 14 janvier 2010, Le Nouvel Observateur
  7. http://www.lechoixdeslibraires.com/livre-114410-la-roue-et-autres-nouvelles.htm
  8. Dominique Guiou, Olivier Delcroix, « Christian Gailly : mort du romancier des Herbes folles », 7 octobre 2013, Le Figaro
  9. Gilles Anquetil, « Mort de Christian Gailly, "l'écrivain de jazz" », 7 octobre 2013, Le Nouvel Observateur
  10. Présentation de Christian Gailly, Éditions de Minuit

Modèle:Autorité

Dernière modification de cette page 18.03.2014 16:04:40

Récupérée de Christian Gailly de l'encyclopédie libre Wikipedia. Tous les textes sont disponibles sous les termes de la Licence de documentation libre GNU.